Fils en aluminium: danger pour une transaction immobilière?

Comme bon nombre d'entre vous savez déjà, la découverte de fils électriques en aluminium à l'intérieur d'une propriété en pleine transaction est un irritant majeur pour d'éventuels acheteurs en raison de la mauvaise presse entourant ce matériel électrique. Mais est-ce réellement fondé?

Les fils en aluminiums sont d'excellents conducteurs et sont toujours acceptés par les codes de construction au Canada. L'avantage qu'ils ont comparativement au cuivre c'est que leur coût y est grandement inférieur. La meilleure preuve que ce filage, bien installé, est hautement sécuritaire et abordable est que l'ensemble du réseau de distribution électrique d'Hydro-Québec en est fait. Alors pourquoi toute cette mauvaise presse?

Tout d'abord, les maisons ont été grandement filées en aluminium au courant des années 70 en raison d'une flambée du prix du cuivre. De nos jours, il est rare que les résidences soient ainsi câblées en raison de la stabilisation du prix du cuivre et de la mauvaise presse de l'aluminium.

Or, comme vous le savez, les propriétaires procèdent souvent eux-mêmes à leurs rénovations et ne possèdent pas toujours les connaissances requises pour de tels travaux (surtout pour l'électricité!). Un électricien compétent sait pertinemment qu'il doit réaliser les jonctions entre le cuivre et l'aluminium d'une façon particulière, mais le propriétaire le sait rarement. De bonne foi, il pense que simplement remplacer une prise électrique ou un luminaire ne peut pas causer bien des problèmes: voilà l'erreur! Tout le matériel installé sur un réseau d'aluminium doit être conçu pour y être et si des joints sont faits entre le nouveau matériel (en cuivre) et l'aluminium, ils doivent être faits de façon appropriée.

Ainsi, à partir d'environ 1970, des incendies ont commencé à se déclarer dans les résidences un peu partout au Canada. Les compagnies d'assurance ont commencé à étudier le risque et à cerner la source de ces incendies: des jonctions cuivre et aluminium problématiques. Ils ont alors commencé à ajuster leurs primes d'assurance graduellement et certaines compagnies ont même cessées d'assurer les risques résultants des bâtiments câblés en aluminium. De nos jours, plusieurs assureurs exigent d'un maître-électricien une vérification lors de la présence de fils en aluminium. Certains exigent une prime beaucoup plus élevée, d'autres refusent d'assurer et certains prennent le risque à peu de frais. Il s'agit donc de considérer que si une soumission d'assurance est produite pendant le processsus d'achat, le choix de l'assureur aura un effet certain sur votre transaction!

Voici donc de bons conseils pour maximiser les chances de compléter votre transaction en tant que vendeur d'une propriété filée en aluminium et ce, en toute transparence:

1- Avant de mettre votre propriété filée en aluminium (en totalité ou partiellement) en vente, faites examiner son réseau électrique par un maître-électricien. De cette façon, soit les travaux pourront être faits avant le passage des premiers visiteurs soit vous aurez en main un certificat pour attester que la propriété n'est pas à risque. Dans les deux cas, votre éventuel acheteur sera rassuré. Les risques d'incendie, les acheteurs n'en veulent pas!

2- Remplissez le formulaire de déclaration du vendeur et mentionnez la présence de ce câblage. N'oubliez pas d'inscrire dans les commentaires en fin de document que la situation a été vérifiée par un professionnel (et corriger si nécessaire). Joignez vos pièces justificatives à votre déclaration. Ainsi, votre acheteur achètera en pleine connaissance de cause, mais saura qu'aucun risque additionnel n'est présent!

3- Dès l'inscription de la propriété, ayez à portée de main les informations de votre police d'assurance. Vous pourrez ainsi orienter les acheteurs vers l'assureur actuel de votre propriété dans le cas d'une soumission d'assurance élevée reçue par les acheteurs ou pire encore, un refus. Ils pourront ainsi simplement contracter leur assurance au même endroit!

4- Si durant l'inspection préachat, l'inspecteur en bâtiment inquiète les acheteurs par ses propos concernant votre filage, vous pourrez simplement leur rappeler que la grande majorité du système de distribution électrique d'Hydro-Québec est en aluminium et que ce réseau est hautement sécuritaire. Sans vous mêlez du travail de l'inspecteur, ce parralèle aura pour effet de faire prendre conscience aux clients (et parfois même à l'inspecteur!) qu'il est possible que ce ne soit qu'une tempête dans un verre d'eau. De plus, préparez une copie des documents de votre électricien pour l'inspecteur. Ainsi, tout inspecteur raisonnable comprendra que la situation est sans risque additionnel pour ses clients!

"Les frais approximatifs pour un tel examen sont de l'ordre d'environ 500.00$ pour une résidence unifamiliale" selon Sylvain Blouin, président de Normand Côté électricien (www.coteelectricien.ca). Ce qui est bien peu cher payé pour permettre à un vendeur de sécuriser sa transaction et à une nouvelle famille de dormir paisiblement! "L'électricien procèdera selon une procédure d'échantillonage établie par la Corporation des maîtres-électriciens du Québec et ciblera si des correctifs sont nécessaires, ce qui peut faire varier quelque peu le coût" toujours selon le maître-électricien de Normand Côté électricien.

À tout moment, si vous désirez de plus amples informations sur le sujet ou si vous désirez faire appel à des inspecteurs en bâtiments passionnés, appelez-nous. Nous nous ferons un plaisir et un devoir de vous aider à compléter votre transaction en toute intégrité!

Merci à la direction de Normand Côté électricien pour leur excellente collaboration!

 

ComSpec

Tél.: 418 832-9090

www.comspecinspection.com

 

Normand Côté électricien

Tél.: 418 728-2152

www.coteelectricien.ca